PRIMEURS 2021

Dans le vignoble de Bordeaux, la récolte 2021 historiquement basse (à l’instar des autres régions viticoles françaises), pourrait se démarquer par son profil qualitatif, en rupture avec la série de millésimes solaires amorcée ces trois dernières années.

Les températures sont restées fraîches tout le millésime. Aux gelées historiques du printemps ont suivi des pluies abondantes en juin et juillet et un été globalement frais. Les pluies ont perduré jusqu’au 8 août et sont revenues dès la deuxième quinzaine de septembre.

Cette conjonction de phénomènes climatiques a favorisé des niveaux de sucre plus faibles que ces dernières années mais aussi une bien meilleure acidité, ce qui devrait permettre des aromatiques plus fraîches, des vins agréables et de bonne garde.

Bordeaux revient ainsi à ses classiques et nous devrions retrouver la fraîcheur et la structure qui ont fait la renommée du vignoble par le passé avec des vins plus souples, des maturités moins poussées et des degrés d’alcool en baisse.

Par ailleurs, 2021 se présente en millésime de « terroirs » avec de grandes disparités en fonction des sols (certains gélifs, d’autres non), des pratiques culturales mais aussi de la capacité d’intervention des équipes de chaque propriété.

Malgré cette hétérogénéité, un travail d’orfèvre a été mené avec un tri très sélectif à la vigne puis une sélection drastique et précise lors des assemblages.

Les récentes dégustations réalisées nous permettent d’aborder cette campagne avec confiance. Il y a de belles surprises dans chaque appellation et de grandes réussites pour les crus qui ont obtenu la maturité optimum des raisins, cabernets et merlots confondus.

Affichage de 1–16 sur 24 résultats